ANDRE SAID, une mémoire en partage

Réalisation : Menrempon, Sabine Jobert

Fils de déporté de droit commun arrivé d’Algérie à la fin du XIXe siècle, André Saïd était une figure village de Vook (Voh), connu pour aller au-devant des autres, toujours prêt à rendre service. Sa vie durant, il a été le trait d’union entre les Kanak, les “indigènes”, comme il disait, et les communautés venues s’établir en Nouvelle-Calédonie pour travailler, Européens, Indonésiens… Le vivre ensemble, le destin commun était son idéal bien avant que l’accord de Nouméa en 1998 ne trace cette voie pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.




Production : Ânûû-rû Âboro, SOFINOR, Province nord avec le soutien de la mairie de Vook (Voh)
 Pays : Kanaky-Nouvelle-Calédonie
 Durée : 26 minutes

 Version : Version originale française
 Année : 2009