imei tracking software for iphone article source como saber a localização da pessoa pelo numero do celular cell phone spy software for samsung galaxy note 4 iphone passwort knacken ios
Facebook Ânûû-rû Âboro

Presse 2008

Les documentaires vont voyager


Le Festival international du Cinéma des peuples débute ce dimanche avec une sélection de documentaires venus du monde entier. Et pour que tout le monde en profite, ils voyageront dans tout le pays.

Si le cœur du Festival du cinéma des peuples bat à Poindimié, les films seront diffusés bien au-delà de la commune. Ils feront en effet d’abord escale dans les tribus puis partiront au quatre coins du pays. De Yaté à Poum, en passant par les Loyauté. Bref, plus de quinze communes accueilleront la manifestation.
C’est le moment, donc, d’en profiter. D’une part car les occasions sont rares de voir des documentaires d’une telle qualité. D’autre part, parce que l’édition de l’an dernier a véritablement marqué les esprits. « Ce qui fait l’originalité du festival, c’est qu’on ne s’arrête pas à des formats télé, qu’il y a une vraie diversité dans les sujets et, surtout, qu’il s’agit de documentaires dans lesquels la parole est laissée aux peuples », explique Désiré Menrempon, l’un des organisateurs du festival, réalisateur lui même.

« Il s’agit de documentaires dans lesquels la parole est laissée aux peuples »

Des peuples d’Australie, de Norvège, de France et même de Thaïlande ou du Pérou. Un véritable voyage à travers les continents, à la rencontre des populations. Cette année, dix-huit films ont été sélectionnés parmi quatre cents. « En fonction de leur sujet et, bien sûr, de leur qualité technique. » Fait assez rare pour un jeune festival, quasiment tous les réalisateurs seront là pour présenter leur création.
Les vingt-quatre « invités d’honneur » viennent des quatre coins de la planète et doivent atterrir aujourd’hui sur le territoire. Le public pourra les rencontrer après chaque séance au cours d’un débat d’environ une demi-heure. Certains d’entre eux auront même la chance de rencontrer le public dans les différentes communes où le festival fera escale. Mais avant cela, le cœur du festival va battre pendant huit jours sur la côte Est. Un jury présidé par le cinéaste Idrissa Ouédraogo et composé de personnalités politiques, d’artistes et d’amateurs du cinéma, aura la mission de sélectionner le film qui remportera le Prix du Festival ânûû-rû âboro. Une compétition qui s’annonce particulièrement serrée.

Presque tous les réalisateurs des documentaires de la sélection officielle seront là. Ils iront à la rencontre du public après les diffusions.

Les documentaires vont voyager

Article de Virginie Grizon, journaliste LNC

Mercredi 29 octobre 2008